LES VERRES : ÉCLAT NECÉSSAIRE AUX VINS

Pendant longtemps, les verres ont seulement participé par la beauté de leur matériau — métal précieux ou cristal — à l’éclat de la table. Peu à peu, ils se sont mieux déclinés pour atteindre une précision exceptionnelle, afin d’offrir à chaque vin les meilleures conditions de dégustation.

QUELLE MATIÈRE POUR MON VERRE À VIN ? 

La matière les composant est très importante. Ils sont de moins en moins souvent en cristal, matériau idéal mais fragile et cher. Cependant, on trouve aujourd’hui des verres de très bonne qualité, qui associent à leur finesse une transparence parfaite et une vraie robustesse à l’usage. 

LA JAMBE 

Les verres et le vin : la jambe d'un verre à vin

La jambe fine doit permettre de tenir son verre sans risquer de le réchauffer. Tandis que le pied, assez large, lui donnera de la stabilité. Ce sont donc deux éléments importants qui, en outre, apportent de l’élégance et de l’élan au verre. Plus important encore : la paraison et le buvant.

LA PARAISON 

Les verres et le vin :La paraison d'un verre à vin rouge

La paraison est la partie du verre qui sert de contenant. Sa forme s’adapte précisément aux vins qu’elle renferme et qu’elle sublime. La paraison doit être d’une assez grande contenance pour qu’on puisse, après avoir senti une première fois le vin, l’aérer dans le verre avant de le humer à nouveau. 

Les vins blancs n’exigeant pas d’être autant aérés que les vins rouges, ils supportent des verres de plus petite contenance. 

Parmi les verres à vin rouge, on distingue surtout les verres à vin de Bourgogne et les verres à vin de Bordeaux. Les verres à bourgogne sont ceux dont la paraison s’élargit le plus, offrant aux arômes délicats la possibilité de se concentrer. 

LE BUVANT

Les verres et le vin :Le Buvant d'un verre à vin rouge

 
Le buvant est la partie du verre en contact avec la bouche. Certains verres très contemporains jouent sur les volumes et offrent au contact un petit bourrelet de verre qui vient s’interposer entre le dégustateur et le vin qu’il découvre. Cest dommage. ll vaut mieux une paraison fine, mais sans excès, qui guide le flux de liquide sans modifier son écoulement naturel. C’est ce qui valorise le mieux la texture d’un vin.

Sur le même sujet : Un sommelier à domicile

Astuce par Adam Brunet chef à domicile

En savoir plus sur les verres à vin