Un avocat mûr à point

LES FRUITS DÉGAGENT UN GAZ

L’éthylène est une hormone végétale naturelle qui stimule la production d’enzymes catalysant la croissance et la maturation. Un fruit exposé au gaz éthylène mûrit plus vite qu’il ne le ferait autrement.

FAIRE MÛRIR, L’ASTUCE !

Le vieux truc qui consiste à mettre des pêches dures dans un sac en papier kraft exploite cet effet ; les fruits émettent de l’éthylène qui s’accumule dans le sac et accélère le processus naturel de mûrissement. On peut utiliser des sacs congélation ou une grosse boîte fermée pour appliquer ce principe. Vous pouvez dans l’idéal placer une pomme parmi vos fruits, celle-ci est parfaite pour accélérer le processus.

COMBIEN DE TEMPS ?

Tout dépend de vos fruits. Un contrôle visuel tous les jours vous permettra de vous assurer que ceux-ci ne mûrissent pas trop vite. Pour ma part, je les garde de 2 à 5 jours avant de pouvoir les consommer.

POURQUOI NOS FRUITS NE SONT PAS MÛRS ?

Les producteurs expédient souvent les fruits délicats comme les tomates et les pêches lorsqu’elles sont vertes et dures, ceci pour réduire au maximum les taches et marques : les melons, les baies, les bananes et autres fruits expédiés sur de grandes distances sont souvent cueillis bien avant d’être mûrs, pour pouvoir résister au voyage les menant aux étals. Certains fruits, comme les avocats et les poires, ne mûrissent pas avant d’être tombés de l’arbre.

un bunch de banane verte

QUELS FRUITS PEUT-ON FAIRE MÛRIR ?


Ces fruits sont tous bien adaptés au mûrissement :

  • La banane
  • la pêche
  • L’avocat
  • Le melon
  • la poire
  • la tomate
  • La pomme
  • Les fruits rouges
  • L’abricot

LE MÛRISSEMENT, LES BÉNÉFICES

L’éthylène stimule les molécules d’amidon dans le fruit pour le décomposer en sucres plus simples. Souvent, il ramollit également les parois cellulaires et renforce les arômes présents dans un fruit mûri naturellement.

Pour faire simple, votre fruit sera plus sucré, fondant et juteux ; que des avantages !

Astuce par Adam Brunet chef à domicile